Histoire du Rap français

Le rap français est un domaine de la chanson française qui a vu le jour en France au milieu des années 80 et s’est popularisé dans la décennie suivante avec l’éclosion de groupes de rap comme IAM, Suprême NTM  et de rappeurs comme Mc solaar  en direct dans l’émission DeenaStyle sur Radio Nova présenter par Dee Nasty.

Tout en restant continuellement inspiré par les rappeurs d’outre-Atlantique, le rap français élabore progressivement sa propre personnalité.

Le rap français commence à prendre de l’ampleur, avec des compilations comme Rappatitude. A cette époque naît la 1ère génération de rappeurs français : Ntm, Assasin,Mc solaar,  Iam, Ministère Am.

Dans les années 90, les compilations se multiplient dans le rap français tant que dans le rap Us. On voit arriver des nouveaux groupes de plus en plus nombreux.  .

Groupe NTM

Dans les Années 1995-1996,Le rap change définitivement de visage. Tandis qu’au Us on découvre le Gangsta Rap, l’Egotrip, les textes malsains et la guerre Est contre Ouest grâce à des artistes très talentueux comme 2Pac (souvent considéré comme le dieu du rap) ou Big son rival, on découvre en France au contraire le rap positif, léger et funky.

Mais le rap hardcore n’est pas mort, loin de là, notamment Ntm, Assasin ou le Ministère AMER témoignent de la dure réalité avec des textes très crus. Ce style de rap fait grandes polémique cette année même, puisque le NTM est sanctionné d’une peine de prison, d’une amande et d’une interdiction d’exercer en France pour propos haineux envers la police (Cf. Liberté d’expression ?)  et les puristes aiment ce côté du rap français.

Entre rap cool et rap hardcore, une multitude de groupes font leurs débuts : Fabe, TSN, Cut killer..

En 1997-1998, le mouvement hip-hop a bien évolué, laissant le graph et la dance de côté pour laisser place a l’explosion du rap dans le monde entier. Les textes sont plus revendicatifs, mieux construits et parle dorénavant plus de la vie quotidienne.

Les labels se fondent, les Crew débarque et le Rap Buisness est lancé en France.. (il était déjà présent aux US)

Les artistes du début (Ntm, Iam..) reviennent en force avec un nouveau style qui va donner au rap français SA PROPRE IDENTITE. Enfin on arrête de copier les US.

Skyrock devient LA radio rap en France et va beaucoup participer à la promotion des nouveaux groupes aussi bien commercial que underground.

On assiste alors malgré les ventes et la popularité à la crise du rap. Les américains se tirent dessus dans une guerre incessante entre l’est et l’ouest, tandis qu’en France les maisons de disque pourrissent le rap en exploitant certains rappeurs délaissant leurs talents pour l’argent.

Mafia K1 Fry

En 1999, la nouvelle vague de rappeurs lâche ses premières bombes avec Skyrock, qui est devenu la radio indispensable pour créé un album. On assiste au succès de La brigade,  Bisso na Bisso, et 113, avec leur crew magique « Mafia k-1 fry ». qui remporteront 2 victoires de la musique.

Le rap renaît enfin après la guerre est-ouest (qui aura tué les deux grands du rap : Big et 2Pac). On enregistre en studio avec de bonnes productions musicales et de bon textes, fini d’enregistrer dans sa cave.  Les anciens du rap (Dr dre, RZA..) ont même leurs propres studios dorénavant et produise des instrumentales de qualité. Le rap est le style le plus libre et indépendant.

En 2000, il devient facile de faire du bon rap, les vieux du rap ont créé les labels pour produire les jeunes, et le rap est la musique la plus appréciez chez ces derniers. Le phénomène prend une énorme ampleur, la progession continu ..

En 2002, les crew sont fixés : les bons rappeurs intègre des crews déjà existante, et il est assez rare que des nouveaux crews underground se fasse connaître actuellement.

2012 : Le rap français est maintenant bien lancé, Skyrock  qui passait le bon rap underground ont préféré le commercial, mais ont peut heuresement écouter les vrais sons le soir, à la libre antenne.

Guizmo

On entend maintenant parlé de Rap Contenders (battle de rappeurs généralement talentueux), d’histoires de frics dans le rap, et ont peut apprécier encore du bon rap : L’entourage, 1995, Guizmo …

Il convient de remarquer qu’on confond souvent rap et hip-hop, le rap étant une composante du hip-hop parmi tant d’autres tels que le tag, la dance et bien d’autres..

Publicités
commentaires
  1. Anonyme dit :

    hff

  2. Anonyme dit :

    fermer vos guelle

  3. Anonyme dit :

    izi

  4. Anonyme dit :

    0781830034 appel moi je suis chaud

Ajoutez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s